L'histoire du CIF

Le CIF appartient à la grande famille du Mouvement Hlm depuis sa création en 1929, à l’initiative de militants du logement social à Nantes.

 

De 1929 jusqu’au début des années 1960,  le CIF  était un établissement qui distribuait des prêts très sociaux pour accompagner les familles qui souhaitaient accéder à la propriété. Ces prêts étaient consentis à partir d’enveloppes financières octroyées par l’Etat.

A la fin des années 1950,  une évolution des statuts du CIF lui permet non seulement de poursuivre la distribution de prêts mais aussi de construire les logements, qu’il finançait jusqu’alors.

Dans le même temps, une autre possibilité d’élargir son champ d’action lui est conférée, celle de devenir syndic des immeubles que le CIF construisait.

C’est la raison pour laquelle aujourd’hui  le CIF a la fierté de gérer les copropriétés issues essentiellement de sa propre production et les a presque toutes conservées.

En 1984, la loi bancaire est instaurée et le CIF continue de consentir des prêts aidés mais aussi des prêts classiques dont il va chercher la ressource sur le marché. Il devient ainsi un établissement de crédit.

Le CIF est ensuite amené à redresser plusieurs sociétés d’Hlm en difficulté sur Nantes, ce qui lui élargit son spectre d’action dans le logement social, notamment le locatif Hlm.

Ensuite, il structure son activité d’administration de biens en offrant la palette des services bien sûr de syndic de copropriété mais également de gestion pour le compte de tiers et de transaction immobilière.

Son activité de prêteur s’achèvera en 2001 en son nom  propre, mais le CIF continue en s’appuyant sur des partenariats avec des établissements bancaires à prescrire des prêts, ce qui est la raison de la réussite de l’accession à la propriété de nos clients.

En effet, avant de vendre un logement, le CIF cherche tout d’abord à s’assurer de la solvabilité de ses clients, c’est là toute son originalité en matière d’accession abordable.

Bien sûr, au fil des années,  le CIF s’est doté des outils juridiques nécessaires en créant plusieurs structures adéquates. Il s’est aussi renforcé au niveau de ses fonds propres, tout en gardant son indépendance. Il a également déployé un système d’information original et adapté à son organisation originale. Enfin, des personnes compétentes et fidèles aux valeurs du CIF ont été recrutées et continuent de l’être, au fur et à mesure de la croissance de l’activité.