L'immobilier pour tous, la confiance de chaque client

Vous êtes ici : Accueilrevue de presseouest-france_-_au_bout-des-landes_logements_a_2500_euros_le_m2

Acheter, vendre, louer, mettre en location votre logement, avoir un syndic pour votre résidence, le Groupe CIF vous propose depuis 80 ans des solutions innovantes à prix volontairement modéré, pour tous vos besoins en matière d’immobilier.

Revue de presse du Groupe CIF

Pose de la première pierre par Alain Sire, président du groupe Cif, l’architecte, le directeur de Nantes Métropole
aménagement, Franck Savage, et enfin Pascal Bolo, adjoint, élu du quartier.

© Ouest-France - Pose de la première pierre par Alain Sire, président du groupe Cif, l’architecte, le directeur de Nantes Métropole aménagement, Franck Savage, et enfin Pascal Bolo, adjoint, élu du quartier.

 


Journal Ouest-France du 08 novembre 2013 - Edition : Nantes

Le programme d’accession à l’immobilier, le Clos-des-Landes, attire une population de jeunes primo-accédants. Trois exemples.

« Le Clos-des-Landes »: c’est une opération immobilière que Pascal Bolo, l’élu de Nantes nord, qualifie volontiers d’« exemplaire ». À Nantes nord, dans le quartier du Bout-des- Landes, près de la route de La Chapelle- sur-Erdre, à deux pas d’un golf, du centre de détention et de la mosquée nord, le groupe Cif (Construction immobilière familiale), spécialisé dans la construction abordable, a en chantier actuellement vingt appartements et vingt maisons. Tous ces logements sont proposés à la vente. À moins de 2 500 € le m2. Un prix très alléchant. Ces accessions abordables sont réservées aux personnes en dessous d’un certain niveau de revenu. Il est fortement conseillé aussi d’être primo-acccédant, c’est-àdire d’acheter un logement pour la première fois. L’offre a connu un vrai succès. « Il ne reste plus qu’un appartement T3 et une maison T4 de disponible », a annoncé, hier, Sylvie Meignen, directrice du groupe Cif, à l’occasion de la pose d’une première pierre très symbolique.

Une moyenne d’âge de 33 ans


« Ce programme représente pour moi une vraie opportunité de devenir propriétaire dans mon quartier, alors que sans cela, nous aurions dû aller en deuxième ou troisième couronne. Je suis né à Nantes nord. J’y ai grandi. J’y habite dans un HLM », explique Hafedh Benali, responsable du secteur nord au service des sports de la ville de Nantes, marié, deux enfants. Aujourd’hui, à 41 ans, très bien ancré dans le milieu associatif, (il est entraîneur au Nantes nord Boxing-club), il achète une maison T4 de 79 m2, avec un jardin de 210 m2 pour 195 000 € (frais de notaire non compris). Pour la payer, il apporte 7 000 € de fonds propre et il a contracté un emprunt à taux zéro sur vingt-cinq ans. Montant du remboursement : 900 € par mois. Autre profil, celui de Kevin Guilbaud. Ce jeune homme de 25 ans, qui travaille dans le privé, vient de se marier. Il n’envisageait pas forcément d’acheter, mais il a sauté le pas et s’est décidé pour un T3 de 63 m2 avec balcon et une place de parking. Son prix : 160 000 €, frais de notaire compris. Il va le financer par un emprunt sur vingt-cinq ans et va rembourser 750 € par mois. Actuellement, il demeure au Pré-Gauchet, où il loue un appartement très bien isolé. « Ici, les logements seront aux normes BBC (Bâtiment basse consommation) 2012, c’est-à-dire avec une excellente isolation. Le fait aussi, que l’on nous promet un chauffage au bois pour l’immeuble, a joué dans ma décision, puisque les charges locatives ne seront pas trop élevées. » Le quartier du Bout des- Landes, très connoté, aurait pu faire hésiter Kevin. Mais son expérience au Pré-Gauchet-Malakoff l’incite à relativiser.
Yannick Pommereul et Carole Cubaud, deux commerciaux de 26 ans, ont eu pour leur part un coup de coeur pour ce projet. Ils ont découvert ce programme par des amis. « On connaît le quartier, on est actuellement en location, boulevard Einstein. » Bénéficiant de revenus moins serrés que les autres acheteurs, la durée de leur emprunt sera limitée à dix-huit ans, mais ils devront rembourser 1 000 € par mois. « 95 % des acquéreurs, qui ont 33 ans de moyenne d’âge, sont des primo-accédants », résume Sylvie Meignen, la directrice. La moyenne des revenus mensuels des ménages est de 2 165 €. « Les biens ont été vendus avec une TVA réduite et en accession abordable, sachant que des clauses anti-spéculatives - (interdiction de revendre sauf exception pendant 7 ans) - sont fixées par Nantes Métropole. »
Philippe GAMBERT.



Un quartier en mouvement : axes réaménagés, trottoirs refaits…


Un quartier en mouvement : axes réaménagés, trottoirs refaits…



Le programme le Clos-des-Landes s’intègre dans un quartier en pleine transformation. Le projet urbain de Bout-des-Landes-Bruyères est né en 2006. Depuis bien des changements sont intervenus. La cité d’urgence la Bruyère a été rasée. De nombreux immeubles collectifs neufs ont été construits, tandis que les HLM existants sont rénovés. Les espaces publics sont aussi revus en profondeur et les travaux sont en voie d’achèvement. La rue de Brest et la place Concarneau ont été livrées.
Les jeux pour enfants des squares Cassin et Dolto ont été installés durant la période estivale. Les grands axes ont été réaménagés. Les cheminements piétons ont été sécurisés et les trottoirs refaits. Les arrêts de bus, accessibles aux personnes à mobilité réduite, sont positionnés au plus près de la rue de Questembert, pour mieux desservir logements et équipements. En parallèle, l’offre de logements neufs est renforcée avec l’opération Clos-des-Landes, mais aussi d’autres programmes.
La rénovation des logements HLM se poursuit. Enfin, une nouvelle chaufferie à bois vient d’être mise en service. Elle dessert en chauffage et eau chaude, 525 logements de Nantes Habitat, le groupe scolaire Françoise-Dolto, le centre socioculturel et trois copropriétés dont le futur Clos-des-Landes du Cif.

Journal Ouest-France du 08 novembre 2013

Partager ce lien