Revue de presse du Groupe CIF

Le projet du Cif, à la Pelousière. Début des travaux après l'été. Livraison fin 2013.

©Ouest-France - Le projet du Cif, à la Pelousière. Début des travaux après l'été. Livraison fin 2013.

Pour son projet Val de la Pelousière, le groupe Cif propose un prêt sans intérêt pour les familles aux revenus modestes.

28 avril 2012   - (Ouest-France) - Edition : Nantes Nord - Rubriques : Saint-Herblain ville



Pour son projet Val de la Pelousière, le groupe Cif propose un prêt sans intérêt pour les familles aux revenus modestes.




La Ville de Saint-Herblain et le promoteur Cif ont signé une convention pour favoriser l'accession « abordable » à la propriété. Il s'agit surtout de donner un coup de pouce aux jeunes ménages, primo-accédants aux revenus modestes. Avec la flambée de l'immobilier, ces dernières années, ce public est souvent coincé par des mensualités de remboursement élevées.


Sous quelle forme ? Un prêt sans intérêt, sur 25 ans. Le groupe Cif le met en place pour son projet immobilier « Le Val de la Pelousière ». Un programme de 53 appartements (T2 au T4) près du futur groupe scolaire de la Pelousière. Les travaux débuteront après l'été, pour une livraison des petits immeubles fin 2013.
« Nous mettons une enveloppe globale de 100 000 € pour ces prêts, attribués selon la composition et les ressources des familles. Ces prêts leur permettent d'accéder à la propriété grâce à des mensualités qui correspondant à leurs possibilités financières », explique Sylvie Meignen, directrice générale du groupe Cif de Nantes.
Ce prêt « mission sociale », c'est son nom, est ouvert aux familles dont les revenus sont « proches du Smic ». « Près de 60 % de nos accédants ont des revenus mensuels inférieurs à 2 100 € » , commente Alain Sire, président du groupe Cif.

Concrètement. « Pour un T2 à 123 000 €, une personne seule avec 1 750 € de salaire, grâce au prêt sans intérêt, aura une mensualité de remboursement de 585 € sur 25 ans, avec un apport initial de 6 000 €. Pour un T3 à 158 000 €, un couple aux revenus de 2 200 €, toujours grâce à ce prêt mission sociale sans intérêt, aura une mensualité de 661 € sur 25 ans, avec un apport de 8 000 € », présente François Régis Cavaro, du groupe Cif (1).

Au nom de la Ville, Éliane Labbé, adjointe à l'action sociale, se félicite de cette démarche qui « répond à nos difficultés pour loger ces familles aux revenus modestes, en leur permettant de devenir propriétaires ».

Christophe JAUNET.

(1) Offre avec le système de la location-accession, pour bénéficier de la TVA à 5,5 %.
Partager ce lien